L'ECRIVAIN

 

L'ECRIVAIN

Il est minuit ce vingt juillet
Encore une journée ratée
Beaucoup d’idées qui se bousculent
Mais mon roman lui qui recule,
Papiers froissés sur le plancher
Mégots au fond du cendrier
Un mauvais cliché se dessine
Je me jette dans la piscine,

Refrain :
Toi tu te morfonds dans le lit
Demain tu me feras la gueule
Toi tu t’endors dans ce grand lit
Tu dors encore toute seule.

Pas de lumière à la fenêtre
Je noie mon corps et tout mon être
Quelques brasses pour oublier
Des lignes stéréotypées,
Une douce brise balaye
Les mots jetés à la corbeille
Cette mélodie qui me soule
C'est notre histoire qui s'écoule,

Refrain :
Toi tu te morfonds dans le lit
Demain tu me feras la gueule
Toi tu t’endors dans ce grand lit
Tu dors encore toute seule.

Je vais errer toute la nuit
Comme à chaque fois que j'écris
Me coucherai au petit jour
Sans même te faire l'amour,
Je gâche beaucoup de nous deux
Je sais les larmes à tes yeux
Faut-il que tu m'aimes vraiment
Je ne sais pas vivre autrement,

Refrain :
Et tu te morfonds dans le lit
Demain tu me feras la gueule
Et tu t’endors dans ce grand lit
Tu dors encore toute seule.

 

Nuit

 

 

Ajouter un commentaire